Document déclassifié sur le 11 septembre

Cet appareil est celui qui a percuté la tour nord du World Trade Center le 11 septembre 2001. À bord, il y avait 81 passagers, 9 membres du personnel et les deux pilotes. L’avion avait quitté l’aéroport de Boston et devait se rendre à Los Angeles. À 8h00, après son décollage du tarmac du Boston’s Logan Airport, la AA-77, comme le montre le plan de vol, suivait un voyage normal. Comme cela se passe pour tous les vols réguliers, l’appareil devrait être suivi jusqu’ à sa destination finale par des contrôleurs aériens, qui se relayent le guidage, et qui sont chargés de le suivre et de lui donner des instructions sur le vent, l’altitude à prendre, etc. À 8h13, le contrôleur suggéra au pilote de monter à 35 000 pieds. Mais ce message n’aura pas de réponse. Inquiet, le contrôleur continua à insister pour entrer en contact avec la AA-11. En vain. À 8h24, à la place d’une réponse du pilote, c’est une voix inconnue du système qui se fait entendre : « Nous avons quelques déconvenues, restez sur place et tout ira bien. Nous retournons à l’aéroport ». L’appareil venait d’être pris en otage et cette voix était celle d’un des pirates de l’air. Le contrôleur ne savait plus qui lui parlait. Un autre message d’avertissement suivra dans les mêmes instants : 8h24 mn, 56 seconde : « Que personne ne bouge. Tout se passera bien. Ne tentez aucun mouvement, ou sinon vous mettrez votre vie et celle de l’avion en danger. Restez calme ». À partir de ce moment, les événements vont s’accélérer. Après un virage vers le sud, sud-ouest puis sud-est, l’appareil fait une descente à 29 000 pieds. La AA-11 ne fait plus que descendre, et est plongée à un rythme phénoménal de 3200 pieds / minute. Puis il prend la direction Sud-est, qui correspond à la localisation de la ville de New York. Le dernier message reçu par les contrôleur sera enregistré à 8h33mn et disait ce qui suit : « Que personne ne bouge, s’il-vous-plaît. Nous retournons à l’aéroport. N’essayez pas de faire de gestes stupides ». À 8h43, les radars de la USAF (United States Air Force) et ceux de la NOAA ont détectés une piquée directe et régulière de la AA-11 vers le centre de New York. La ville venait tout juste de se réveiller. Et à exactement 8h46mn, le Boeing 767 de l’ American Airlines, entra en collision directe avec la tour nord du World Trade Center, emportant avec lui les passagers et les membres de l’équipage. C’est quand assez troublant cet echange de conversation…
En toute franchise, je pense que ce n’était pas le pilote du vol AA-11 qui parlait au controleur de Boston…d’ailleurs il s’en doute un peu, à la fin : « Is that American eleven trying to call me ? »…really really ? :p. En vérité, c’était les « mafieux » du coup qui utilisait la fréquence de du vol, un jeu d’enfant pour eux, l’illusion est totale.. ; à moins que ce n’étaient les térroristes qui parlaient super bien l’anglais, et ont manipulé les controleurs…(sa expliquerait pourquoi les avions de chasses ne sont pas lancés à leurs poursuites…) Désormais, il faut faire preuve d’une grand sceptisisme pour cette histoire, je trouve qu’ils y a bien trop d’élèment en défaveur de l’administration Bush, et surtout pas du coté de Ben Laden.. Vous avez déjà vu le terroriste numéro un des US qui ne se vantent même pas de ce qu’il a fait, et en plus, il aurait dit il y a quelques mois, qu’il ne revendiquait pas les attentats…(« ce n’est pas moi…^^ », ah oué ?!) Je suis curieux comment les procès vont tomber dans les prochaines années, les démocrates américains y travaillent actuellement… ++ 🙂 Etonnant, effectivement… On n’a pas de mal à imaginer que l’appel a été détourné ou bien qu’il s’agissait d’un autre appareil – le vrai ayant bel et bien atterri… Quant aux démocrates, j’aimerais bien savoir quels sont ceux qui agissent pour faire tomber le gang Bush/Cheney… Pas Hilary en tout cas, et pourtant ces personnages-là sont bien informés ! J`avoue que c`est assez troublant comme conversation. Cette voix inconnue du systeme etait ce celle d`un lieutenant de Ben Laden qui serait entré dans le cockpit , ou etait ce un detournement de communication ( ce qui est assez facile pour les genies de la NSA). Pour l`instant on en sait rien et j`ai peur que les democrates n`en savent pas plus que nous. Si c`etait le cas je pense qu`ils auraient utilisés ca comme argument electoral.
Par ailleurs, il faut reconnaitre que les defenseurs de la theorie de la conspiration ne manquent pas d`arguments , solides des fois( notamment avec les nombreuses videos et images scrutées à la loupe et qui revelent certaines incoherences). Tant qu`il y aura pas des enquetes « impartiales et independantes » , on en saura pas davantages sur les reelles causes du drame. la declassification continue et je pense qu`on peut s`attendre à des revelations édifiantes dans les prochains mois.

Uncategorized