Élections françaises : Popularité des journaux citoyens et candidats principaux

Est-ce que la popularité des journaux citoyens est assez importante pour intéresser les candidats principaux ? La question m’a été posée le 17 Avril 2007 à la suite de ma chronique, Le débat de l’ère démocratique, publiée le même jour. Il était alors trop tôt pour que je puisse répondre à cette question. Aujourd’hui que les élections françaises sont terminées, je crois que le moment est venu de répondre. Le constat ne changera pas puisque les campagnes sont finies. Je dirai donc que la réponse peut se trouver dans un article de Carlo Revelli, Le débat n’aura pas lieu : on s’est bien fait avoir…. Article dans lequel le fondateur d’AgoraVox nous explique que si le débat entre les candidats à l’élection présidentielle 2007, que voulaient organiser les citoyens eux-mêmes, n’a pas eu lieu, c’est principalement parce que l’un des candidats principaux, qui se révèlera moins d’un mois plus tard avoir été le candidat principal, ne l’a pas voulu. Première réponse donc : le candidat victorieux de l’élection présidentielle française de cette année a négligé et dominé le premier journal citoyen de France. Mais, il ne faut pas pour autant en conclure que les candidats principaux à une élection sont plus solides que les journaux citoyens. Au contraire ! Deuxième réponse : les journaux citoyens sont mécaniquement incapables de pratiquer la langue de bois et d’être maîtrisés par un responsable politique quelconque. Par conséquent, les gros candidats risquent d’y perdre en s’y intéressant. Et c’est ce qui explique leur attitude lors de cette élection présidentielle passée. En revanche, l’internetisation progressive de la société portera dans les élections à venir le journalisme citoyen au premier plan (2012 au plus tard pour la France). Par conséquent, pour rester en tête, les candidats principaux devront passer par les journaux citoyens et se préoccuper de la blogosphère. Enfin, le journalisme citoyen est un véritable pouvoir. Incontrôlable, lui seul pourra vraiment reléguer les informations les plus dérangeantes. Les personnalités politiques les plus importantes seront donc confrontées à lui. Que ce soit de gré ou de force. Devenu incontournable et inéluctable, le cinquième pouvoir verra donc sa côte de popularité augmenter. La popularité des journaux citoyens sera donc assez importante pour intéresser les gros candidats. Ils s’y intéresseront donc forcément… que ce soit avec joie ou avec mépris !

Uncategorized