Gustav Klimt à la Neue Gallery

Cette exposition remarquable, dû à la qualité de son parcours linéaire, la pertinence de ses textes, la diversité et la quantité des objets d’art présentés, s’amorce avec une mise en contexte de l’artiste et de son œuvre dans le milieu culturel viennois du début du XXe siècle. Une deuxième salle introduit le visiteur à de célèbres tableaux dont The Dancer (1916-18). Épanouie, enjouée et resplendissante, la danseuse, avec son sourire, se révèle satisfaite de sa performance sous les yeux de ses admirateurs. Sur son bras gauche, elle porte un gigantesque bouquet de fleurs multicolore, qui se mêle au décor de l’arrière plan. Ce tableau de Klimt témoigne, par les costumes de ses personnages, de l’intérêt des artistes pour l’Asie et ses traditions. Un autre tableau, Pale Face (1903), suscite une fois de plus notre curiosité. Un visage féminin d’une blancheur semblable aux poupées de porcelaine sort d’une fumée noire. Cette fumée est composée du chapeau et de la longue chevelure de la dame, qui paraît affaiblie et malade. Les teintes foncées du tableau lui donnent un aspect sombre et mélancolique. Mentionnons aussi The Black Feather Hat (1910), qui révèle une jeune femme pensive et rêveuse accoudée sur son genoux avec un doigt dans la bouche. Vêtue élégamment d’une robe munie de dentelles aux poignets, d’un foulard et d’un chapeau volumineux, elle donne fière allure. C’est une femme de caractère. Dans les autres salles, une centaine de dessins et de croquis de Klimt sont exposés. Cette présentation est fort passionnante, car nous pouvons apprécier son incroyable maîtrise du dessin et les différentes étapes de la réalisation d’une œuvre. Si vous avez une fringale après avoir visité l’exposition, nous vous conseillons de prendre une bouchée au Café Sabarsky. Créé dans le style des cafés viennois, qui occupaient une place importante dans la vie intellectuelle au début du XXe siècle, vous aurez l’impression de voyager à travers le temps. Boiserie, banquettes, miroirs, petites tables rondes, lampes décoratives, affiches et journaux viennois, accompagnés de pièces musicales classiques jouées par un pianiste, le tout orchestre une atmosphère chaleureuse qui vous fera sûrement rêver. Une carte bien fournie vous offre des mets traditionnels viennois et de succulents desserts. Bon appétit !

Uncategorized