L’actualité de la semaine -16 juillet

Liban Pour la première fois, l’armée libanaise a pénétré dans le camp de Nahr el Bared, où des combattants du Fatah al Islam sont retranchés depuis deux mois. Selon le porte-parole de l’armée, les islamistes ne contrôlent plus qu’un périmètre de deux kilomètres carrés. À la suite de cette avancée de l’armée, les islamistes ont riposté avec des tirs de roquette.
Les combats dans le camp de Nahr el Bared ont éclaté le 20 mai dernier lorsque des islamistes lancèrent une série d’attaques meurtrières contre des soldats près du camp. France Les représentants des partis libanais sont réunis depuis samedi à la Celle-Saint-Cloud près de Paris, afin de poursuivre le dialogue pour faire sortir le Liban de la crise politique qu’il traverse depuis huit mois. « Le dialogue relancé se poursuivra sur le territoire libanais » a précisé Bernard Couchner, qui a également affirmé se rendre lui-même à Beyrouth le 28 juillet prochain. Le Liban traverse une crise politique depuis la démission en novembre de six ministres d’opposition, qui protestèrent contre le refus du Premier ministre Fouad Siniora d’accorder à l’oppostion, menée par le Hezbollah, un droit de véto au sein du gouvernement. Cette crise a provoqué de nombreuses manisfestations faisant dix morts et 400 blessés. Pakistan A l’issue de deux jours d’affrontements faisant 86 morts dont 75 islamistes, l’armée pakistanaise a pris le contrôle total de la Mosquée Rouge à Islamabad. Cet assaut de l’armée a engendré des manifestations dans les principales villes du pays. À Karachi, 1200 manifestants ont défilé en scandant des slogans hostiles au président pakistanais Pervez Musharraf qui avait ordonné l’assaut. Algérie Un attentat suicide a fait dix morts et 35 blessés à Lakhdaria, à l’est de l’Algérie. Un camion frigorifique chargé d’explosifs de forte puissance a foncé sur une caserne de l’armée. Cet attentat a été revendiqué par la branche d’Al Qaida au Maghreb. Les autorités algériennes n’excluent pas de nouveaux attentats et ont réaffirmé leur détermination à lutter contre les groupes armés. Corée du Nord La Corée du Nord a annoncé dimanche la fermeture de son principal site nucléaire situé à Yong Byon. Une première étape concrète dans le processus de dénucléarisation de la dictature communiste. Ce lundi, un groupe d’inspecteurs de L’Agence Internationale de l’Énergie Atomique a confirmé la fermeture du réacteur nucléaire. Indonésie Des experts estiment que les poursuites contre l’ex-dictateur indonésien Suharto ne permettront pas de récupérer les centaines de millions de dollars qu’il a détournés.
L’ex-dictateur est accusé d’avoir fait virer des millions de dollars de fonds publics par le biais de sa fondation caritative Supersemar, censée offrir des bourses d’études.
Suharto a gouverné l’Indonésie pendant 32 ans avant de quitter le pouvoir sous la pression du peuple. États-Unis La Chambre des représentants américaine a voté jeudi dernier une loi qui exige le retrait des troupes de combat américaines au plus tard le 1 avril 2008. Le président américain George W. Bush a menacé de mettre à nouveau son véto au texte qui a été adopté par 223 voix contre 201. Bush a, par le passé, déjà opposé son véto à un projet de loi similaire.

Uncategorized