Le carrefour culturel africain d’Agou 2008 : « Ekua-Alê »

Ekua-Alê, c’est un événement qui rassemble des arts et des citoyens de diverses cultures. Sont réunis en l’occurrence : Kadam-Kadam, une petite association qui bouge grâce à l’énergie de ses membres, tous bénévoles et compétents en des domaines complémentaires (musique, théâtre, danse traditionnelle, batik, écriture, anthropologie, psychologie, informatique, droit) ; des volontaires, artistes ou non, venus de la sous-région ouest-africaine, d’Europe et d’ailleurs ; la population locale. On peut parler d’une « caravane » pour évoquer l’avancée qui se joue pour les uns et les autres. Toutefois Ekua-Alê se tient durant trois semaines en un seul endroit afin de favoriser l’intégration en ce milieu. Ce sont donc les personnes qui se déplacent pour prendre part à ce carrefour culturel. Les échanges s’y développent sur le plan artistique par les spectacles et les ateliers de théâtre, de musique tradi-moderne, de percussions, de batiks. Ils peuvent prendre une forme plus intellectuelle par les nombreux forums souvent informels qui viennent questionner nos idées sur nos milieux respectifs. Enfin et ce n’est pas sa moindre dimension, Ekua-Alê est un temps d’échanges de savoirs. Les volontaires mènent des actions définies en amont avec les habitants pour faire profiter de ce qu’ils savent et de leurs façons de faire (soutien scolaire ou initiation à l’informatique par exemple) ; eux-mêmes reçoivent de nouveaux savoirs sur : l’histoire du pays, du village, les cultes pratiqués tels le vaudou, les multiples facettes de l’organisation sociale, l’évolution artistique actuelle au Togo et dans les pays voisins, les meilleures recettes de cuisine du coin et autres traditions … Si vous désirez participer à Ekua-Alê cet été ou simplement voir quelques images et vidéos des éditions passées : www.kadam-kadam.africa-web.org. Une bonne bouffée d’air quand l’inspiration manque !

Uncategorized