Les dérives de la télé réalité et d’Internet

Islam story Au Royaume-Uni, la chaîne Islam Channel a sélectionné huit mosquées parmi plus de 1000 dans tout le pays dans le but d’élire la « mosquée modèle 2007 ». Les téléspectateurs sont appelés à voter par messages textes pour désigner le lieu de culte qui recevra un chèque de 68 000 dollars canadiens. Au-delà du verdict, prévu pour le 25 novembre, le directeur exécutif de la chaîne, Mohamed Ali, « espère sincèrement que ce concours va déboucher sur un débat positif sur la structure et le rôle des mosquées ». Au Québec, un autre type de télé réalité monopolise l’attention : deux groupes, anciens immigrants et nouveaux, partagent la même société. Lors du dénouement de cette « Occupation double », espérons que le couple formé sera harmonieux.
www.islamchannel.tv Pédophilie sur Second Life Le monde virtuel où tout un chacun peut se créer un personnage (avatar) et y vivre une « seconde vie » fait face à une nouvelle crise : la pédophilie y aurait pignon sur cyber-rue. Un journaliste de la chaîne britannique Sky News y a découvert un jardin d’enfants virtuel nommé « Wonderland ». Les avatars représentant des enfants ne font pas seulement y jouer, ils offrent aussi du sexe aux avatars plus âgés venus les rencontrer. À défaut d’avoir une cyber-police efficace sur Second Life, une enquête de la police réelle a été ouverte. Bonjour, Je ne comprends pas où se situe la « dérive » au sujet de islamchannel.tv . Rien de vulgaire, rien de malsaint a priori contrairement à la plupart des autres télé-réalités (apologie aux drogues, fric, prostitution, language ordurier, et discriminations sur le physique). Bien cordialement Le journal indépendant de l’Université de Montréal Quartier Libre est le principal journal des étudiants de l’Université de Montréal (UdeM). Organe de diffusion indépendant de la direction de l’UdeM, Quartier Libre est un bimensuel distribué à plus de 7000 exemplaires sur et autour du campus. Quartier Libre compte sur la collaboration de plusieurs étudiants (dans différents domaines d’étude) de l’UdeM et de quelques journalistes extérieurs. Il se veut un journal école, un tremplin pour les étudiants qui souhaitent faire carrière en journalisme et se donne comme mandat de traiter de tous les sujets chauds du campus de l’UdeM et d’ailleurs, de faire des analyses sur des thèmes de société et internationaux et de promouvoir la culture émergeante qui n’est pas ou peu couverte par les autres journaux québécois. Innovateur et dynamique, il a été nommé « meilleur journal étudiant du Canada » par Paul Wells, chroniqueur au magazine canadien Macleans. L’ensemble de la rédaction est rémunéré pour son travail. L’équipe rédactionnelle 2007-2008 est composée de Rachelle Mc Duff (directrice et rédactrice en chef), Clément Sabourin (chef de pupitre campus), Julie Delporte (chef de pupitre culture), Thomas Gerbet (chef de pupitre société-monde) et Clément de Gaulejac (directeur artistique).

Uncategorized