Nuit de fête au Kosovo

De nombreux Albanais du Kosovo ont fait la fête un peu en avance dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 février dans les rues de Pristina. Le Kosovo est encore pour quelques heures une province serbe mais cela n’empêche pas les habitants de démarrer les festivités. Les Kosovars ont emporté avec eux des drapeaux albanais et américains, et dans une moindre mesure les symboles des pays ayant déjà anoncé qu’ils reconnaîtraient le Kosovo, après la proclamation de l’indépendance, prévue dimanche 17 février à 15h. Pristina n’est pas la seule ville concernée. Les rassemblements se sont multipliés dans d’autres villes de la province, proches des frontières macédonienne et albanaise. Au milieu de la foule descendue dans les rues de Pristina, Astrit Veliqi, originaire de Skenderaj, au nord-ouest de la province, s’entousiasme : “Ce jour est un jour historique, pour moi. Je l’attends depuis des années. Je suis vraiment heureux”. Le jeune homme exprime sa gratitude envers les Etats-Unis, l’Allemagne, et… Nicolas Sarkozy. Il y a quelques jours, le président français avait en effet déclaré, au cours d’une visite dans une école primaire, qu’il faudrait bientôt changer la carte d’Europe dans une classe, car il y manquait le Kosovo. À la Radio télévision du Kosovo (RTK), le Premier ministre kosovar Hashim Thaçi a remercié les pays qui ont contribué à mener le Kosovo vers l’indépendance, et qui prévoient de reconnaître le nouveau statut de la province. Le président kosovar Fatmin Sejdiu et le président de l’Assemblée kosovare Jakup Krasniqi devraient se rencontrer dimanche matin. Par ailleurs, des manifestations pour protester contre l’indépendace de la province ont eu lieu à Belgrade, capitale de la Serbie. Les protestations ont eu lieu devant l’ambassade de Slovénie, qui préside l’Union européenne depuis le mois de janvier. Le Kosovo est sous la protection des forces des Nations unies depuis 1999. L’Union européenne devrait désormais très rapidement déployer “Eulex Kosovo”, une mission de 2000 policiers, douanier et juristes chargés d’accompagner l’indépendance. Article original : http://www.journaleuropa.info/article/n405t0j0d0.html

Uncategorized