Chronique : Le journalisme citoyen est un nouveau pouvoir en Europe

Autre temps, autre époque. Autre siècle, autre millénaire, autre résistance. Il ne faut pas en douter ! Le 18 juin 2008 est à graver dans l’Histoire. C’est ce jour-là qu’en Europe, un homme a tenu parole et a montré qu’avec lui, ce mot de trois syllabes et six lettres avait un sens. Cet homme, c’est Carlo Revelli. Il avait annoncé que le journal citoyen AgoraVox se transformerait en fondation prochainement : depuis cet autre 18 juin, à dix-huit heures exactement, la Fondation AgoraVox est une réalité. Le PDG de la société Cybion renonce ainsi à faire du profit sur l’engagement bénévole des internautes et donne une belle leçon de journalisme citoyen à toutes celles et tous ceux qui voient en ce nouveau journalisme un simple phénomène de « pompe à fric » au lieu de comprendre que ce que l’on appelle aujourd’hui le journalisme citoyen ne doit pas seulement être un phénomène du à l’Internet, mais qu’il doit être aussi et surtout un concept que chaque internaute engagé doit se donner pour objectif d’atteindre. Désormais, avec cette fondation, toutes les rédactrices et tous les rédacteurs d’AgoraVox ont la responsabilité de porter ce nouveau pouvoir qu’est le journalisme citoyen. Et ce devoir ne s’arrêtera pas aux frontières de la France. Non parce que l’Internet ne connaît pas les frontières géographiques, mais parce que cette nouvelle fondation est européenne. Son siège est d’ailleurs basé à Bruxelles comme celui de la Commission de l’UE et prochainement une version italienne du site verra le jour alors que sa version anglophone existe déjà depuis deux ans. Le développement de ce journal citoyen est important, nécessaire et une excellente nouvelle. En effet, l’Internet est un monde infini et pour exister, pour ne pas être perdu dans ce monde virtuel, pour que leur activité pèse, les journalistes citoyens doivent absolument se rassembler. Pour que le journalisme citoyen soit un véritable pouvoir, il n’y a rien de mieux que l’existence d’un journal issu de ce phénomène. Un journal citoyen géré par des gens honnêtes. Il a déjà beaucoup d’ennemis, il en aura encore à l’avenir, mais AgoraVox est une chance pour l’Europe. C’est maintenant aux citoyens de la saisir ! Le pouvoir politique de ces derniers passent désormais par le numérique, par un monde dit virtuel. Nous entrons définitivement dans une nouvelle ère. Autre temps, autre forme de résistance.

Uncategorized